• slider-img1

01/11/2010

Estoril MotoGP : Lorenzo spatial

@font-face {"Arial Unicode MS";
}@font-face {"Tahoma";
}p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt;"Times New Roman"; }.MsoChpDefault { font-size: 10pt; }div.WordSection1 { page: WordSection1; } @font-face {
font-family: "Cambria Math";
}@font-face {
font-family: "Arial Unicode MS";
}@font-face {
font-family: "Tahoma";
}p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }.MsoChpDefault { font-size: 10pt; }div.WordSection1 { page: WordSection1; }Notre  pilote Jorge Lorenzo (X-Lite X-802) est revenu au succès réalisant un exploit incroyable dans un grand prix où le mauvais temps s'est efforcé de créer des difficultés aux pilotes et aux machines. La pluie tombant à sceaux au point d'annuler les essais du samedi et à rendre quasiment inexploitables ceux du vendredi, n'a pourtant pas réussi à gêner nos X-802 qui se sont comportés de manière irréprochable. Mais revenons à la course : Lorenzo parti en Pole Position, a laissé  se défouler dans les premiers tours son coéquipier parti devant, et à mesure que la piste s'asséchait , il a pu augmenter le rythme employant seulement trois tours pour réduire son handicap. Au seizième tour il a pu doublé au grand dame de son compagnon et à ce moment Jorge est devenu inaccessible pour quiconque en allant chercher la victoire dans l'avant dernière course du Mondial.
Dommage pour  le KO de Casey Stoner (Nolan X-802) qui a glissé alors qu'il était en lutte avec Lorenzo dans les premiers tours. Huitième Marco Melandri (Nolan X-802) qui toujours aux prises avec ses habituels problèmes avec la moto n'a pas réussi à exprimer sa réelle valeur. Il ne pouvait pas exister pire week end pour le retour de Carlos Checa (X-Lite X802) en motoGP, appelé pour disputer les deux dernières courses du championnat sur la Ducati du team Pramac. Les épouvantables conditions atmosphérique ne lui ont pas permis de tester la moto comme il en aurait eu besoin et s'est retrouvé à disputer un GP sans la connaissance nécessaire  de celle-ci. Bien parti et avec un bon rythme de course il avait déjà remonté quatre places quand, au bout de six tours, il a commencé à souffrir d'une terrible douleur à l'avant-bras droit qui ne lui permettait pas de bien freiner.   Il a serré les dents, mais en final, n'y arrivant plus il a été contraint de se retirer.
Prochaine course à Valence le 7 novembre.

  • logo1
  • logo2
  • logo3
  • logo4