• slider-img1

29/05/2012

Miller Motorsport SBK : Les triomphes X-802 continuent, Checa gagne la course 1 et Melandri la 2.

Nous n’avons pas fermé l’œil de la nuit pour suivre la SuperPole et les Courses mais à la fin cela en valait la peine. La certitude pour la deuxième place sur la grille de départ pour Checa (X-lite X-802) et l’anxiété pour Mélandri (Nolan X-802) seulement 9ème en SuperPole, ils nous ont fait imaginé les émotions que nous allions éprouver. Et ce fût ainsi. Un tête à tête entre Carlos et Marco qui a duré jusque sous le drapeau à damiers, a laissé en suspens le résultat de la course 1 jusqu’à la fin.  Checa a dominé, capable de garder sa concentration au plus haut et de ne pas permettre à Melandri de récupérer les quelques dixièmes d’avantages. Carlos Checa gagne donc la Course 1 devant Melandri, 9ème Fabrizio, 13ème Camier et 14ème Badovini.
Dans la course 2 après une suspension et la reprise de la course en raison d’une chute, tout semblait facile pour Carlos, qui avait de nouveau pris le large. Pourtant au 6ème tour une chute  due à la perte de l’ avant de sa moto l’a contraint à sortir de la course. A ce moment une furieuse bataille pour la victoire s’est engagée entre plusieurs pilotes. C’est notre Marco Melandri qui a dominé avec une tactique et une détermination sans faille, il obtient la seconde victoire sur la S 1000 RR. 11ème Camier, 12ème Fabrizio, 13ème Badovini.
Au classement Melandri est maintenant deuxième et Checa cinquième. Prochaine course à Misano le 10 juin.

Marco Melandri :
« C’est incroyable. Mon équipe et BMW ont fait un travail impressionnant. Ici,  à Miller, l’an dernier c’était ma pire fin de semaine, aussi bien pour moi que pour BMW. Alors, revenir à la maison avec deux podiums, une victoire et une deuxième place, c’est comme un rêve. En course 1  j’ai poussé du premier tour au dernier tour comme si c’était les qualifications. Les pneus se sont bien comportés jusqu’à la fin. Hier,  nous avons beaucoup trop peinés, mais aujourd’hui, heureusement le temps était mieux pour nous.  Je me suis senti à mon aise sur la moto quand j’avais moins d’essence dans le réservoir.  J’ai essayé de ne pas rendre la vie facile à Carlos, mais dans certains virages je ne pouvais pas faire ses trajectoires avec ma 4 cylindres. J’ai essayé de le rattraper, mais au dernier tour j’ai cherché de ne pas trop poussé parce qu’il était facile de faire une erreur, une seconde place et le podium, après une qualification difficile pour moi c’était un excellent résultat.
En course 2, c’est sûr j’ai eu un peu de chance avec la chute de Carlos. J’ai peiné un peu au début, et quand Johnny m’a dépassé j’ai perdu ma concentration. Il m’a fallu un certain temps pour le rattraper. Mais encore une fois, quand le réservoir a commencé  à se vider, je me suis senti beaucoup mieux sur la moto et heureusement j’ai pu dépasser Johnny dans la ligne droite parce que mon moteur était vraiment très rapide, sinon il aurait été très difficile pour moi d’essayer de la dépasser. Je suis heureux parce que la moto tourne bien sur différents types de pistes. Maintenant, nous devons nous concentrer,  nous ne pouvons pas penser d’être au top tous les dimanches donc nous devons continuer à travailler. Mon équipe a fait un excellent travail, grâce à tous, et aussi aux gars en Allemagne. Je suis très heureux et fier d’être en BMW, c’est la meilleure équipe avec laquelle j’ai jamais travaillé. »

Carlos Checa :
« Un excellent résultat, une très belle course, un excellent moment – que celui de la course 1. Je me suis toujours senti à mon aise sur cette piste et gagner à nouveau ici c’était fantastique, surtout après quelques tours difficiles. La course n’a pas été facile et Melandri a poussé jusqu’à la fin. Je ne pouvais pas me relâcher même un instant, mais javais un bon feeling avec les pneus que nous avons choisi et j’ai pu faire une belle course. J’ai du tout faire dans les virages parce dans la ligne droite je perdais vraiment beaucoup par rapport aux 4 cylindres mais nous y sommes arrivés. Je suis très heureux de ce résultat, même pour tout le team qui a si bien travaillé ce week-end. Dans la seconde manche, j’étais en train de pousser fort parce que j’avais confiance dans la moto et dans les pneus, mais de toute évidence j’ai poussé un peu trop, et la direction s’est fermée. Je suis revenu en course mais il n’y avait plus rien à faire, j’avais perdu trop de temps désormais. »

  • logo1
  • logo2
  • logo3
  • logo4