• slider-img1

10/06/2013

Portimao SBK : Belle victoire de Melandri en course 1.

Après la victoire de Monza, Marco se répète  à Portimao avec une course fantastique pleine de rebondissements et de dépassements spectaculaires. Parti de la quatrième position, alors qu’il s’était plaint de quelques problèmes de trop lors des essais,  Marco a renversé tous les pronostics en gagnant quelques points sur les adversaires du Championnat. Mais en course 2, cela ne s’est pas passé ainsi, alors qu’il  luttait avec les premiers, il a du cédé progressivement du terrain à cause d’un pneu défectueux qui l’a contraint à une douzième place. Belle quatrième place de Camier en course 1, septième place de Fabrizio, neuvième place de Checa et dixième place de Sandi. En course 2, Checa est 6ème,  Badovini 8ème, Fabrizio 10ème, 11ème Neukirchner et 13ème Sandi.

A noter en Superstock, un podium tout X-lite avec Barrier 1er, La Marra 2nd et Guarnoni 3ème.
Au championnat Melandri est toujours quatrième.
Prochaine course à Imola le 30 juin 2013.

Marco Melandri Nolan X-802R :
"Ce n’était pas facile de gagner dans la course 1, au début j’ai pas mal lutté avec la traction puis, après dix tours la situation s’est améliorée et il a été plus facile de rattraper les premiers. Rester devant était malgré tout compliqué avec le vent fort. Quand Tom m’a dépassé, il a fermé la trajectoire,  pensant peut-être qu’il était devant,  et me poussant dehors. Quand je suis revenu, je n’avais aucun plan, mais j’ai poussé le plus possible. J’ai essayé de dépasser Tom très rapidement car Sylvain était très rapide et il tentait de s’échapper. Quand j’ai rejoint Guintoli, je l’ai dépassé. Le dernier tour est difficile à  raconter, il était si près que j’ai poussé au maximum.  Je suis si heureux et je remercie tout le monde chez BMW. En course 2, j’aurai certainement pu être sur le podium, mais à partir du second tour,  le pneu arrière a commencé à vibrer et puis, au troisième tour,  il a commencé à perdre de l’adhérence puis s’est écroulé. Pour cette raison la moto vibrait et elle était très difficile à conduire, j’ai essayé de ramener le meilleur résultat possible. Maintenant, nous pensons à Imola."


Carlos Checa X-lite X-802R :
"En course 1, j’ai réussi à tenir le rythme des pilotes devant moi durant les premiers six, sept tours, mais à mi-course j’ai commencé à perdre un peu de grip et c’est cela, avec la fatigue de l’épaule dans la dernière phase de la course, qui malheureusement  ne m’a pas permis de maintenir la septième position. Nous avons fait quelques petits changements avant la course 2  et par conséquent  la moto était plus facile à conduire, surtout dans les changements de direction.  C’était la première fois que je pouvais garder un bon rythme durant toute la course et je suis très satisfait du résultat. Je remercie toute mon équipe qui a travaillé si dur tout le weekend, j’apprécie tout ce qu’ils sont en train de faire – cette sixième place nous donne la motivation pour continuer à  nous améliorer lors des prochaines courses."

Ayrton Badovini X-lite X-802R:
"Le zéro dans la course 1, je le regrette évidemment et dans la seconde nous avons utilisé la moto dans une configuration différente, du coup  j’ai eu plus de mal  pour l’adhérence sur l’arrière. Maintenant, nous commençons à travailler la préparation pour Imola où j’espère faire beaucoup mieux. Mes félicitations à Carlos qui a fait une très belle seconde manche aujourd’hui."

Michel Fabrizio X-lite X-802R :
"En course 1, nous savions que nous pouvions facilement terminer dans le top 10 et peut-être même obtenir quelque chose en plus. Le problème a été l’usure des pneus qui nous a permis d’avoir un rythme constant. Nous avons essayé le pneu dur à l’avant, chose que nous n’avions plus fait depuis Phillip Island et c’était joliment bien joué puisque nous avons réussi également à enlever quelques dixièmes dans les secteurs où nous étions plus faibles. Course 2, c’était différent. Nous avons essayé de résoudre le problème d’usure des pneus en choisissant les plus durs, mais évidemment cela n’a pas fonctionné. Je me suis trouvé en situation de crise assez vite et le temps que nous espérions obtenir n’a été qu’un mirage. J’ai continué à me battre jusqu’à la fin de la course, mais du point de vue des pneus c’était désormais une situation désespérée. En tenant compte de tout ce qui nous est arrivé,  nous sommes assez satisfaits même  si dans nos cœurs ce n’est pas le cas et que nous aimerions avoir plus. A Imola nous serons beaucoup plus compétitifs."


  • logo1
  • logo2
  • logo3
  • logo4